Cliquez sur la jaquette de votre choix pour plus d'infos
   

BIOGRAPHIE

2010
Lucien Cremades, Bernard Mazauric, Etienne Salvador et Davis Bouad sont sur les scènes de France 
Parmi les projets de Gold, un album happening avec des invités prestigieux et une tournée qui se clôturera avec la sortie du film documentaire sur la vie du groupe et un double album Live/Studio.

Début 2007
l'arrivée de l’équipe ART AND CO PRODUCTION au management qui induit de nouvelles orientations aux trois membres fondateurs en intégrant David Bouad talentueux bassiste.

1999
Sortie de celui-ci sous le titre de "GOLD 99". Fruit d'une longue amitié, d'un même amour de la musique et des mots, d'une même passion de la scène, cet album est une fresque pleine de cette émotion intense qui personnalise le Groupe ("Les Yeux des Métis", "Les Voix du Pacifique", "Le Fils du Pêcheur", "Voler du Temps", "Même si je perd le Nord"), de ce dynamisme qui les anime ("Hello !", "Si Haut", "Samarkand"), et une pointe d'humour "musicale un peu rétro" ("Pendant ce temps"). Plus que jamais les quatre voix sont présentes, chaleureuses, émouvantes, ne laissant aucune place à l'indifférence ("Le long chemin à capella").

La complicité de Jean-Paul Joguin pour les textes est le petit plus qui donne une autre envergure au nouveau GOLD avec toujours cette couleur particulière d'influence californienne qui fit leur succès.

1997
Retour en studio chez AMG, pour la préparation d'un nouvel album, Pofiné chez Polygone, à Toulouse

1993
Concerts dans l'Hexagone.

1992
Le groupe reprend le chemin des studios et de la scène. Joël Moulin intègre le groupe et Gold enregistre l'album "Éclats de voix"

1990
Départ d'Emile, le chanteur. Les quatre autres membres du Groupe, plus soudés que jamais partent en tournée à l'île de la Réunion et à l'île Maurice.

1990
La "Compilation en Or", sixième album qui reprend tous les précédents succès des GOLD, ainsi qu'un nouveau titre "Iles d'Aran".

1989
Cinquième album "Le Palais des Sports" en Live.

1988
Sortie de l'album "Bleu" dont est tiré "Rio de Janvier", qui entre au Top 50 ainsi qu'un deuxième single "Au-delà du rideau".

Printemps 1987
Un troisième single "Calicoba" extrait de l'album du même nom, un album conforme à une ambition de perfection que les musiciens revendiquent haut et fort. Ce disque voit le jour au début de l'année 88 et, sera suivi d'une tournée en deux parties (avril/mai - octobre/novembre).

Janvier 1987
Sortie du 45 tours "Laissez nous chanter", qui franchit la barre des 1O premières places au Top 50 le mois suivant, ainsi que du "Live à l’Olympia".

Décembre 1986
Sortie de l'album "Calicoba" et fin de la tournée, au cours de laquelle le Groupe a donné une centaine de concerts devant des milliers de spectateurs enthousiastes. Tournée marquée entre autre par trois "Olympia" à guichet fermé, dont un retransmis en direct par satellite dans les salles du réseau VTS. "Calicoba" est certifié "disque d'Or" (100.000 exemplaires) en quelques semaines et ne cesse de progresser dans le Top 20.

Novembre 1986
Le Groupe GOLD est élu "meilleure révélation de la variété" par l'ensemble de la profession aux "Victoires de la Musique".

Juin 1986
Un second album est enregistré à Toulouse, sortie du single "Ville de lumière" qui se classe immédiatement au Top 50, où il tiendra lui également plus de 6 mois, dont 2 à la deuxième place.

Mai 1986
Début d'une longue tournée qui va sillonner la France entière, ainsi que la Suisse et la Belgique.

Décembre 1985
Après l'écrasant succès de "Plus près des étoiles" (plus d'un million d'exemplaires vendus), le groupe GOLD revient avec "Capitaine abandonné" qui entre au Top 50 en janvier 86 et, y restera jusqu'en juillet de la même année, dont 2 mois n°1.

Septembre 1984
Sortie nationale de leur premier album "Le train de mes souvenirs" - rapidement suivi du 45 tours "Plus près des étoiles".
Dix mois plus tard (juillet 85) - ce titre entre au Top 50 où il y restera 22 semaines (dont 8 à la deuxième place).

En 1982
Le groupe sort un album (pochette blanche avec les mains). Mais Lucien Cremades et Alain Llorca ne faisaient pas encore partis du groupe. En effet le groupe était composé à l’époque de Emile Wandelmer (guitare, chant solo), de Jean-Jacques Dourmel (guitare solo, chant), Vincent Guion (basse, chant), Bernard Mazauric (clavier) et de Etienne Salvador (batterie et percussion)